Archive

Articles taggués ‘daniel cohn-bendit’

Que faire? (Daniel Cohn-Bendit)

26/04/2009

Que faire? (Petit traité d’imagination politique à l’usage des Européens) est le dernier livre de Dany Cohn-Bendit. Il présente les principales idées de Dany Cohn-Bendit sur l’Europe et sur les solutions qu’elle pourrait apporter aux différentes crises (économique, écologique, …).

Le livre est plutôt intéressant, même s’il réserve relativement peu de surprises au militant écologiste. Quelques passages, qui traitent de sujets chers à Dany Cohn-Bendit comme le multiculturalisme ou les institutions européennes par exemple, sont passionants. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié le chapitre sur la « société pollen » (théorisée par l’économiste Yann Moulier-Boutang). Sur cette question, je vous renvoie vers cet extrait du livre et aux livres de Yann Moulier-Boutang (je vais me procurer Le capitalisme cognitif et consacrer un billet à la société pollen quand je le pourrai!).

Pour aller plus loin, un blog du livre a été créé (mais malheureusement, il y a très peu de contenu). On préférera donc le twitter de Dany et le site d’Europe Ecologie.

Cedric Lectures , , , , , ,

Blog en vacances

19/12/2008

Je m’éloigne de toute connexion internet pendant une semaine et donc je ne pourrai pas bloguer pendant cette période! Je republierai probablement de nouveau juste avant la nouvelle année!

Une bonne nouvelle avant cette pause: une dépêche AFP qui dévoile les têtes de listes non-vertes pour les prochaines élections européennes. C’est une étape importante qui est franchie avec ces désignations!

Continuez à signer et à faire signer sur le site: http://www.europeecologie.fr/

———————————————————

PARIS, 19 décembre 2008 (AFP) – Le rassemblement Europe Ecologie, constitué autour des Verts, de Daniel Cohn-Bendit, de José Bové et des proches de Nicolas Hulot, a dévoilé vendredi une partie de ses têtes de liste et de leurs « deuxièmes » pour les élections européennes de juin 2009.

Les Verts qui préciseront le 17 janvier le nom de leurs représentants, auront quatre têtes de liste sur les huit régions aux Européennes. « Ce n’est jamais simple ce genre de décisions », a admis Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, lors d’un point-presse. Mais « l’ensemble de ces candidatures et de ces personnalités montre à quel point l’écologie politique est diverse et à quel point elle est capable de se rassembler à l’occasion de cette échéance essentielle », s’est-elle félicitée.

Le Mouvement écologiste indépendant (MEI) d’Antoine Waechter n’obtient pas de tête de liste mais « reste dans le rassemblement, ce que nous voulons tous », a déclaré M. Cohn-Bendit, en présence de José Bové.

Dans chaque région, la parité femmes-hommes est respectée, notamment entre la tête de liste et son second. « Dany », co-président du groupe Verts au Parlement européen et l’ex-magistrate Eva Joly seront respectivement numéros un et deux de la liste écologiste en Ile-de-France. M. Cohn-Bendit doit formellement être désigné par les militants Verts d’ici janvier mais leur choix ne semble faire aucun doute.

Le leader paysan et ex-candidat à la présidentielle, José Bové conduira le mouvement dans le Sud-Ouest.

Dans l’Ouest, Yannick Jadot, ancien responsable des campagnes à Greenpeace et cofondateur d’Europe-Ecologie, sera tête de liste aux côtés d’une membre des Verts.

Dans l’Est, Sandrine Bélier, 35 ans, ex-directrice de France nature environnement (FNE) sera la benjamine des têtes de liste, avec un Vert en second.

Dans le Centre, c’est Jean-Paul Besset, un proche de Nicolas Hulot, qui représentera Europe-Ecologie, secondé par une candidate des Verts.

Une candidate Verts, peut-être la députée européenne Hélène Flautre, sera associée à un candidat issu du milieu associatif, dans le Nord.

Une autre Verts qui pourrait être Michèle Rivasi (adjointe au maire de Valence), sera tête de liste dans le Sud-Est.

La Fédération Régions et Peuples solidaires devrait récolter une « deuxième place » sur une liste écologiste dans le Sud-Ouest ou le Sud-Est. François Alfonsi, porte-parole des autonomistes corses, pourrait être numéro deux dans le Sud-Est.

Pour l’outre-mer, la tête de liste sera un Verts.

Europe-Ecologie appelle dans son manifeste « Changer d’ère » à orienter « progressivement les activités vers une réduction de l’empreinte écologique, impliquant des nouvelles façons de consommer, produire, se déplacer, travailler, échanger, innover, habiter les villes et les territoires et de faire ensemble société ».

Depuis son lancement, l’appel au rassemblement des écologistes (www.europeecologie.fr) a été signé par plus de 4.000 personnes. Environ 60 comités locaux se sont mis en place à travers la France.

jud/tp/asl

© 1994-2008 Agence France-Presse

Cedric Europe, Les Verts , ,