Archive

Articles taggués ‘campagne’

Europe Ecologie: retour sur une campagne web réussie!

24/08/2009

Voici un article à propos de la campagne web d’Europe Ecologie (paru dans le bulletin numéro 3 de Rassembler les écologistes, changer les Verts, journées d’été 2009).

Le sondage IFOP du 18 juin a montré que lors des élections européennes de juin dernier, internet a été la première source d’information des électeurs. La campagne de Barack Obama avait déjà montré le potentiel de l’utilisation d’internet dans les campagnes électorales. La « web-campagne » d’Europe Ecologie a été reconnue par les observateurs (presse, blogueurs, …) comme la plus créatrice et réussie des élections européennes. Retour sur une campagne qui a fait du bruit.

Avant même le début de la campagne, Frédéric Neau, en charge de la campagne internet d’Europe Ecologie, a mobilisé autour de lui les écologeeks, équipe de militants passionnés du net qui avaient des missions variées : tests des premières versions du site, « récolte » de signatures du manifeste, « buzz » des articles, vidéos et autres communications de la campagne sur divers supports, veille sur la campagne et commentaires sur les sites d’information, blogs et réseaux sociaux (aussi bien pour répondre aux détracteurs de la campagne (journalistes ou militants d’autres partis) que pour « polliniser » le projet d’Europe Ecologie).

La réussite de cette campagne sur la toile est dûe en premier lieu à la variété des supports de communication utilisés : des vidéos qui ont marqué les esprits (le lip dub, « une journée avec Lambert Wilson », …), une présence importante des militants mais aussi des candidats sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, …), le site écolobulles (avec la participation d’auteurs de bande dessinée), les playlists deezer et jamendo, les actions sur second life, le skyblog, … Enfin, un site internet central agrégeait ces différents supports. Cette pluralité de supports a permis de toucher une plus grande variété de publics. Elle s’explique par la liberté laissée aux écologeeks par l’équipe de campagne : chaque initiative était encouragée et chacun pouvait apporter sa pierre à la campagne selon ses envies et ses compétences.

En plus de l’utilisation classique d’un site internet de « parti » (communication vers l’extérieur par le biais d’articles, de communiqués, etc), la force de la « web campagne » d’Europe Ecologie aura été d’utiliser le site aussi bien comme un support pour les débats entre signataires que comme un outil de mobilisation et d’organisation des militants.

Les débats ont été permis et encouragés très tôt dans la campagne. Avant la convention du 15 mars, chaque signataire pouvait répondre sur le site à la consultation sur le projet. En parallèle, chacun pouvait créer un groupe thématique sur le réseau social du site pour débattre d’un sujet particulier.

Dès le début de la campagne, le site d’Europe Ecologie a été un outil de mobilisation crucial. Le manifeste a été signé par plus de 15000 personnes dont la plupart ont signé sur le site. Ces signataires ont ensuite pu s’impliquer dans la campagne en rejoignant des groupes locaux sur le réseau social puis organiser ou participer à des réunions publiques ou à des tractages près de chez eux. Comme dans la campagne Obama, le site a été un outil permettant de mobiliser les militants sur « le terrain ».

Bien sûr, cette web-campagne n’est pas la seule cause du succès d’Europe Ecologie mais elle a permis de toucher une partie de la population qui est de moins en moins touchée par les médias traditionnels. En outre, des vidéos ou des actions buzz ont été reprises dans divers médias (presse écrite, télés). Insistons sur le fait qu’une web campagne n’est pas incompatible avec une campagne de terrain mais permet de la compléter ou de l’amplifier. D’ailleurs, certains des écologeeks sont aussi des militants très actifs sur le terrain.

Aujourd’hui, les principaux partis politiques ont compris l’importance d’une forte présence militante sur internet. L’UMP annonçait dernièrement (Libération, 31 juillet 2009) le lancement d’un nouveau site pour préparer la présidentielle de 2012. Le MoDem a mis en place un groupe de travail pour réfléchir à sa stratégie web. Le site d’Europe Ecologie et l’équipe des écologeeks nous donne une longueur d’avance en la matière. Sachons en tirer parti et aller plus loin dans l’organisation militante et la communication sur internet.

Mise en valeur des militants sur le site, optimisation de la veille collective, présence accrue sur les réseaux sociaux, meilleure utilisation du réseau du site pour mobiliser les militants, formation de nouveaux écologeeks, mise en place d’un groupe de « web-stratèges » sur le long terme: ce ne sont que quelques unes des pistes à explorer pour continuer à utiliser au mieux ce formidable outil qu’est internet.

Cedric (Un peu) geek , , , , , ,

Campagne des européennes: où en sommes-nous?

30/09/2008

Chez les Verts, la campagne interne bat son plein (et on est pour l’instant bien loin de l’image qu’on peut avoir des Verts si on se base uniquement sur ce que racontent les médias) mais il ne faut oublier les élections de l’année prochaine, selon moi très importantes pour l’avenir des Verts car elles peuvent enclencher une nouvelle dynamique, à la fois en terme de score et en terme de place de l’écologie politique dans le paysage politique en France.

Je me pose pas mal de questions sur l’organisation de la campagne qui semble un peu mise de côté ces derniers temps (même si je ne doute pas que le comité d’organisation (je ne sais plus son nom exact) y travaille). L’idée des Comités locaux est très réjouissante mais ces comités demanderont du temps et de l’énergie. Comment vont-ils se mettre en place? Est-ce que quelque chose a été décidé sur leur organisation? Quel sera le nom des listes?

Je pense qu’en plus de la campagne de terrain qui s’appuiera sur ces comités composés de militants verts surmotivés et sur d’autres militants issus des milieux associatifs (qui ont aussi une culture assez forte du militantisme de terrain), il faut essayer de faire une campagne innovante sur le web. Il faudrait vite mettre en place une équipe « communication web » qui créerait un modèle pour le site de campagne qui pourrait être décliné pour tous les comités locaux. Il faudra aussi savoir utiliser les réseaux sociaux comme twitter ou facebook. En quelques sortes, il faut moderniser et professionnaliser la communication de la campagne (2 gros mots en une phrase, c’est de la provocation!!!). A titre d’exemple, je trouve que le site de campagne pour le congrès de Reims de Martine Aubry est efficace et bien fait: http://www.changeragauche.net/ (et ceux des autres candidats sont du même acabit): possibilité de créer un blog de soutien, etc…

Il faut à mon avis commencer dès aujourd’hui par une veille active: regarder ce qui est fait par l’équipe d’Obama , par les motions au PS (revoir aussi ce qui a été fait avec Désirs d’avenir), les comités du non, le MoDem et les autres! Il faudra ensuite voir ce qui est positif (mais aussi ce qui est négatif) dans ces initiatives et ce dont on peut s’inspirer. Il ne s’agit pas de reproduire à l’identique mais plutôt de reprendre l’avance que les Verts pouvaient avoir il y a quelques années au niveau des nouvelles technologies. Nous ne manquons pas de talents, sachons les mettre à profit!

Cedric Les Verts , , , ,


Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to twitter.com:80 in /mnt/154/sda/0/9/lepanoptique/wp-includes/class-snoopy.php on line 1142