Accueil > Les Verts > Congrès des Verts: « mon » scénario de 2ème tour

Congrès des Verts: « mon » scénario de 2ème tour

Je ne ferai pas ici de pronostics pour le premier tour de notre congrès qui aura lieu dimanche (dans l’ensemble, je suis d’accord avec Bix mais j’ai tout de même un peu plus d’espoir pour la motion que j’ai signée). Je voulais plutôt vous parler de l’après premier tour, de ce qui pourrait se passer ou plutôt de ce que j’aimerais qu’il se passe. J’ai été un peu doublé par Florent qui a identifié quelques points de clivages entre les motions soumises au vote des militants et je vais donc me concentrer sur mon point de vue.

Les possibilités d’alliances entre les 6 motions sont nombreuses pour le second tour et dépendront des résultats du premier tour. Ce billet n’est donc pas une prévision ou un pronostic de ce qui se passera à partir de lundi, il s’agit plutôt de ma façon d’aborder ce congrès et d’en percevoir les enjeux.

Je pense que ce que les militants doivent décider c’est quelles sont les perspectives du rassemblement des écologistes après les européennes, « que va t’on faire » de ce rassemblement et comment les Verts voient leur avenir.

A partir de cette hypothèse, je vois 2 « camps » s’affronter à Lille: ceux qui pensent que le rassemblement peut aboutir à un dépassement, plus ou moins poussé des Verts et ceux qui pensent que le rassemblement vaut pour les européennes mais que pour la suite, il faudra rester sur les schémas existants (le parti Vert, tel qu’il est ou presque) mais avec des contacts renforcés avec les associatifs et/ou les syndicats. Dans le premier camp, je classerais EEA, UEUS, UNIR et bien sûr RECV et dans le 2ème camp, OAI et ADEP (pour les sigles, voir ce billet). Un peu caricatural? je trouve qu’il y a chez OAI et ADEP une sorte de conservatisme (dans les textes mais aussi dans les prises de positions lors des débats entre motions ou sur les listes mail), ce qui semble assez logique étant donné l’implantation historique de ces 2 courants dans le parti. EEA, UEUS et RECV sont des motions plus « jeunes » même si elles ne sont pas apparues de nulle part cette année (remarquez qu’il n’y a presque pas de parlementaires parmi les signataires de ces motions). A mon avis, UNIR est à peu près sur la même ligne à propos de l’après européennes mais leur positionnement dans le congrès est assez « offensif » et souvent caricaturé par les autres motions qui répètent sans arrêt qu’Yves Cochet veut à tout prix « dissoudre les Verts », ce qui me fait craindre un refus de certains (notamment chez EEA) de travailler avec eux. Constituer une majorité « pro-rassemblement » ne sera donc pas facile…

Que pensez-vous de ce scénario? Etes-vous d’accord avec ce clivage ou alors considérez vous que le rassemblement des écologistes est « acquis »? Quels sont alors les enjeux du congrès de Lille? les choix d’alliance? la position par rapport à la décroissance? … ?

Partager:
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Twitter
  • FriendFeed
  • Identi.ca
  • Wikio FR
  • MySpace
  • StumbleUpon
  • Technorati
  • Netvibes
  • E-mail this story to a friend!
  • Tumblr

Cedric Les Verts , , ,

  1. 15/11/2008 à 11:30 | #1

    je crois que tu as bien noté l’essentiel ;)
    mais je crois que le refus de travailler ensemble peut très bien venir de UNIR (et non de EEA ;) ) même si on ira pleurer dans les médias (si ce scénario se confirme) que Duflot a écarté Baupin et Cochet :p

    Ma préférence va à une majorité EEA-UEUS , je ne vois pas pourquoi je le cacherai
    ensuite il faut voir ce qui être accepté côté RECV (quelques points peuvent faire tiquer , je pense aux législatives meme si ça peut etre plutôt le débat de 2011)
    ensuite il faut voir aussi du côté ADEP : je pense que l’on peut arriver à s’entendre… (mais ceux ci n’accepteraient peut etre pas OAI, UNIR voir RECV pour certains ?) : il faut aussi convaincre pour les européennes (tirer sur les ficelles de gauche : bové et d’autres : décroissants, alternatifs…)

    Après OAI (suivant son score) peut devenir incontournable… devenant même une réserve de voix à UNIR si ceux ci veulent absolument se maintenir (OAI peut tout aussi bien les abandonner, mais serait il accepter par certains motions d’une éventuelle synthèse ?)

    voilà
    Mais on peut aussi voir le problème autrement
    Majorité Actuelle : EEA – OAI (02R + Audaces)

    On peut alors considérer que ADEP comme UE (+ Cochet) se sont sentis « rejetés » : ils peuvent alors en vouloir à EEA comme à OAI
    Là vient se rajouter l’explosion de Audaces
    une partie se retrouvant dans RECV : les « gentils » de l’histoire ;) contre personne :p
    une autre partie se retrouve avec une partie de UE (plutot hostile à EEA) dans UNIR
    une autre rejoint OAI (plutôt hostile à EEA donc)

    mais UE c’est divisé… et dans la nouvelle motion (UEUS) il y a à la fois des hostiles à OAI comme EEA, mais d’autres moins hostiles voir favorables

    de fil en aiguille on pourrait se dire qu’une synthèse ADEP – UEUS pourrait bien avoir lieu, et que cette synthèse pourrait adopter une position dur envers EEA pour se « venger » de l’ancienne synthèse
    (par contre je ne pense pas que ADEP – UEUS souhaiterait une synthèse avec OAI ou UNIR…)
    on peut même imaginer ADEP – UEUS (suivant leurs scores) convoitant RECV pour peser « tous ensemble » face à EEA pour « imposer ses conditions » à une synthèse…

    Bref pas si simple finalement tout ça ;)

    Mais on ne voit il y a certainement des casus belli et des synthèses impossibles
    je vois donc soit :
    - synthèse des 6
    - EEA – UEUS + ADEP et/ou RECV
    - UEUS – ADEP + RECV (pour « peser ») + EEA

    - UNIR – OAI qui peut alors chercher « ensemble » différentes synthèses pour arriver à être majoritaire : synthèse à 6 ou avec l’aide d’une ou deux autres tendances…

  2. Mickaël Marie
    15/11/2008 à 22:25 | #2

    OAI pas favorable au dépassement des Verts ? OAI conservateur ?
    On peut se tromper, on peut avoir ses idées sur les choses, mais il faut tout de même essayer d’être honnête. Je cite le texte de la motion d’OAI : « C’est la belle idée portée par Dany Cohn Bendit : la mutation exige le dépassement des Verts, leur ouverture à d’autres acteurs de l’écologie. La réussite de notre dynamique européenne sera, pour les Verts, la possibilité d’être le creuset d’une grande formation de l’écologie, plus forte et plus large, marquant une nouvelle étape de notre histoire. »

    ça me parait assez clair, non ?

  3. steph pan
    21/11/2008 à 13:11 | #3

    Je crois qu’il faut arrêter d’être naïf. Depuis plusieurs semaines un accord entre EEA, UEUS et RECV existe. Tout le monde le sait… chez les verts ;-) . RECV ayant dealer son « non-raliement » à UNIR qui a longtemps été discuté contre une place au CE pour son principal dirigeant.
    Idem à UEUS est une scission « artificielle » de UE instrumentalisée pour affaiblir cochet (pour faire court).

    En tout logique RECV, UNIR et UEUS auraient du être ensembles, ils auraient été la première motion, auraient choisi le/la secrétaire nationale et auraient conduit le parit verts au rassemblement. Vous êtes vous demandé pourquoi des gens aussi intelligents et pragmatiques ont fait trois motions ???

    Tu écris que OAI est contre le rassemblement et EEA pour ??? Le problème c’est que si on s’arrête aux discours de tribune on peut en avoir l’impression. Après il faut discuter réellement avec les leaders des uns et des autres … et alors là on s’aperçoit de quoi ?
    1/ EEA ne croit absolument pas au rassemblement au delà des européennes. Ils pensent que tous ça va mourir de sa belle mort, quitte à réactiver après le « bazar » pour des échéances futures. Ils feront comme d’habitude… semblant d’être pour en torpillant en sous main par des blocages au CE et au CNIR, comme ils l’ont fait pour la réforme de statuts …
    2/ OAI est pour mais souhaite que les verts y entrent en disant clairement que la perspectif est de travailler à une alternance au sarkosisme avec au coeur du projet d’alternance l’écologie politique. Bref ils annoncent la couleur du « pour quoi faire ? » n’est-ce pas le meilleur moyen de le faire réusir dans la durée que de partir sur des base seines et explicites ?

    Bref on ne peut pas dire qu’on nage en pleine clarté :Ceux qui ont l’air pour son contre et ceux qui son accusé d’être contre cherche juste à annoncer leurs orientations politiques.

    La prochaine majorité est en train de se construire autour de EEA, UEUS et RECV… UNIR voudrait bien en être mais EEA veut imposer ses conditions (sur les personnes) pour respecter ses « deals » elle veut que ceux qui se rallient à ce regroupement ne place pas de francilien au CE (cf. règles de 4/11). OAI se tâte. EEA,UEUS,RECV ont besoin d’une majorité au CNIR (60%) les négo ont commencée !

    Je ne sais pas quels niveau de responsabilité vous avez chez les verts et/ou dans votre courant mais ne vous arrêtez pas à la surface des choses si vous voulez pouvoir choisir librement et soutenir réellement des orientations politiques et pas vous faire manipulé.

    Désolé d’être un peu dur… rien de personnel puisqu’on ne se connait pas ;-)

    Bien cordialement

  1. Pas encore de trackbacks

Additional comments powered by BackType