Archive

Archives pour la catégorie ‘Les Verts’

Le congrès de Lille « en direct live »

05/12/2008

A part propager des rumeurs ou des informations erronées, twitter peut servir à beaucoup de choses. Comme Adrien, je vous propose de l’utiliser pour suivre le congrès des Verts qui aura lieu ce soir et demain à Lille. Rendez-vous sur mon twitter, celui d’Adrien ou encore le twitter « non officiel de l’AG ». Pour suivre ces 3 twitters à la fois, rien de plus simple: créez vous un compte et cliquez sur « Follow » sur ces 3 pages, en vous rendant ensuite dans votre « home », vous verrez les tweets postés par ceux que vous suivez. De quoi ne rien rater de l’AG!

Pour ce qui est du congrès, je reste sur la ligne que j’avais évoquée ici. Cependant, ADEP pourrait également faire partie de la majorité à condition de clarifier leur position sur le rassemblement et par exemple d’utiliser leur énergie à faire venir nos/leurs amis altermondialistes dans le rassemblement plutôt que de saisir la moindre occasion pour critiquer ce rassemblement! d’autant que leur texte a de bonnes choses à apporter au niveau des idées!

Pendant ce temps là, à Poznan:

Alors, pour agir, signez le manifeste d’Europe Ecologie, sans plus tarder!

Cedric Les Verts, Politique , , , ,

Deux vidéos: Cécile Duflot et Dany Cohn-Bendit

02/12/2008

Bonne intervention de Cécile Duflot sur France 3 à l’approche de notre congrès qui s’annonce apaisé et constructif!


Et Dany Cohn-Bendit nous explique ce qu’il appele le « Green Deal »: comment répondre aux crises sociale, environementale et démocratique?

Cedric Les Verts, Politique , ,

Contre les tours, pour l’écologie

26/11/2008

( Photo Licence creative commons: http://flickr.com/photos/http2007/899183589/)

Nous avons mis en place il y a environ une semaine un site web pour lutter contre la politique de Bertrand Delanoë qui vise à installer plusieurs tours dans Paris dans les prochaines années. Parce que les tours ne sont pas écologiques, qu’elles ne résoudront en rien la crise du logement et qu’elles n’ont pour objectif que de flatter l’égo du maire de Paris, nous pensons qu’il faut une opposition ferme à ces projets. Ce site permettra d’informer et de rassembler les arguments pour montrer que les tours ne constituent pas un choix pertinent pour répondre aux problèmes d’urbanisme posés aujourd’hui.

Voici l’adresse du site (vos remarques/commentaires sont bien sûr les bienvenus): http://www.contre-les-tours.fr/

(cliquez ici pour lire l’article de lancement du site dans lequel nous expliquons notre démarche)

Sur la question des tours, vous pouvez aussi aller voir le blog d’Yves Contassot, conseiller de Paris élu dans le 13ème arrondissement.

Et enfin, 2 groupes que vous pouvez rejoindre sur facebook: Contre les tours, pour l’écologie urbaine et Contre les tours (tout simplement)

Cedric Les Verts , , , ,

Congrès des Verts: « mon » scénario de 2ème tour

15/11/2008

Je ne ferai pas ici de pronostics pour le premier tour de notre congrès qui aura lieu dimanche (dans l’ensemble, je suis d’accord avec Bix mais j’ai tout de même un peu plus d’espoir pour la motion que j’ai signée). Je voulais plutôt vous parler de l’après premier tour, de ce qui pourrait se passer ou plutôt de ce que j’aimerais qu’il se passe. J’ai été un peu doublé par Florent qui a identifié quelques points de clivages entre les motions soumises au vote des militants et je vais donc me concentrer sur mon point de vue.

Les possibilités d’alliances entre les 6 motions sont nombreuses pour le second tour et dépendront des résultats du premier tour. Ce billet n’est donc pas une prévision ou un pronostic de ce qui se passera à partir de lundi, il s’agit plutôt de ma façon d’aborder ce congrès et d’en percevoir les enjeux.

Je pense que ce que les militants doivent décider c’est quelles sont les perspectives du rassemblement des écologistes après les européennes, « que va t’on faire » de ce rassemblement et comment les Verts voient leur avenir.

A partir de cette hypothèse, je vois 2 « camps » s’affronter à Lille: ceux qui pensent que le rassemblement peut aboutir à un dépassement, plus ou moins poussé des Verts et ceux qui pensent que le rassemblement vaut pour les européennes mais que pour la suite, il faudra rester sur les schémas existants (le parti Vert, tel qu’il est ou presque) mais avec des contacts renforcés avec les associatifs et/ou les syndicats. Dans le premier camp, je classerais EEA, UEUS, UNIR et bien sûr RECV et dans le 2ème camp, OAI et ADEP (pour les sigles, voir ce billet). Un peu caricatural? je trouve qu’il y a chez OAI et ADEP une sorte de conservatisme (dans les textes mais aussi dans les prises de positions lors des débats entre motions ou sur les listes mail), ce qui semble assez logique étant donné l’implantation historique de ces 2 courants dans le parti. EEA, UEUS et RECV sont des motions plus « jeunes » même si elles ne sont pas apparues de nulle part cette année (remarquez qu’il n’y a presque pas de parlementaires parmi les signataires de ces motions). A mon avis, UNIR est à peu près sur la même ligne à propos de l’après européennes mais leur positionnement dans le congrès est assez « offensif » et souvent caricaturé par les autres motions qui répètent sans arrêt qu’Yves Cochet veut à tout prix « dissoudre les Verts », ce qui me fait craindre un refus de certains (notamment chez EEA) de travailler avec eux. Constituer une majorité « pro-rassemblement » ne sera donc pas facile…

Que pensez-vous de ce scénario? Etes-vous d’accord avec ce clivage ou alors considérez vous que le rassemblement des écologistes est « acquis »? Quels sont alors les enjeux du congrès de Lille? les choix d’alliance? la position par rapport à la décroissance? … ?

Cedric Les Verts , , ,

Formation sur les blogs dans le 14ème arrondissement

29/10/2008

J’ai déjà parlé plusieurs fois des formations militantes organisées dans le 14ème arrondissement. J’y animais jeudi dernier une formation sur les blogs militants. Mon objectif premier était de montrer à quel point il est simple de créer un blog. Je voulais aussi montrer la variété des blogs et les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

La formation n’a pas attiré un grand nombre de militants (il faut dire que le même soir il y avait un Conseil Département des Verts Paris et que le sujet n’intéresse pas tous les militants) mais j’ai eu plutôt de bons retours de ceux étaient là! Le message de la facilité d’utilisation de l’outil « blog » est il me semble bien passé et les derniers freins à la création de blog semblent être l’appréhension de ne pas avoir assez de choses à raconter et le manque de temps. La solution à ces problèmes semble être de créer un blog collaboratif ou de plus solliciter les millitants à la production de textes pour les sites de groupes locaux.

J’ai profité de la formation pour faire de la « pub » pour des outils que j’utilise tous les jours (principalement netvibes, wikio et delicious). Ces outils sont très pratiques pour organiser sa veille mais restent inconnus du grand public (j’ai aussi parlé du filtrage des mails sur thunderbird et j’ai l’impression qu’on pourrait monter une formation « Nouvelles technologies pour le militant » dans le sud parisien et éventuellement proposer un atelier de ce genre aux prochaines journées d’été).

Je vous encourage à organiser des formations de ce genre (je partage volontiers mes transparents (open office ou pdf) sur demande par mail). Il ne suffit de pas grand chose pour convaincre que créer et tenir un blog est très simple et ne demande pas de compétences informatiques particulières. C’est comme ça que la blogosphère verte pourra grandir!

Suite à la formation, un blog a été créé pour informer sur les prochaines formations: http://formations-militantes-vertes.hautetfort.com/

PS: Pour préparer cette formation, j’ai lu Les Blogs: Nouveau média pour tous qui est assez complet et que je vous conseille!

Cedric (Un peu) geek, Les Verts , ,

La palme du rassemblement est attribuée à…

09/10/2008

A l’heure où le rassemblement des écologistes a le vent en poupe (et c’est tant mieux!), chacun se réclame du rassemblement. Ce qui compte pour ce congrès, c’est de montrer qu’on a été le premier à appeler au rassemblement ou qu’on a été meilleur rassembleur que son voisin. Les commentaires de mon analyse des contributions et certains mails sur la liste de discussion AlphaVert le montrent bien. Pour essayer de lever le trouble ou en tous cas vous donner mon opinion, une petite analyse s’impose.

Il y a ceux qui cherchent à « rappeler » ou à démontrer qu’ils ont été « les premiers » à appeler au rassemblement. Ceux là sont nombreux! Par exemple, il y a les signataires de la motion Pour des Verts Utiles au précédent congrès qui prônait effectivement le rassemblement de tous les écologistes:

L’état actuel de la représentation écologiste en politique exige un nouveau « rassemblement de tous les écologistes ». Les sympathisants de Rahbi, Latouche ou Bové, ceux de Hulot, Lepage, Arthus-Bertrand, de Silence !, L’écologiste, La Décroissance, etc., ont un socle commun, qui pourrait leur permettre de s’allier durablement.

Parmi eux, il y a également Yves Cochet qui a, en faisant semblant de ne pas vouloir le faire, orienté son intervention à Toulouse sur « c’est moi qui l’ai dit qu’il fallait rassembler et pas les autres qui sont des vilains copieurs! ».

Le problème, c’est qu’avoir appellé au rassemblement « depuis toujours » ne suffit pas!

D’autres diront que c’est Cécile Duflot qui a fait tout ce qu’il fallait et qui a permis le rassemblement des écologistes « pour de vrai ». Je ne nie pas qu’elle ait eu un rôle, ne serait-ce que par sa fonction, pour faire réussir ce rassemblement et c’est tout à son honneur. Elle a très bien su sentir que ce rassemblement était nécessaire et le rendre possible. C’est d’ailleurs pour cette raison que je pense que ce congrès doit être un énième congrès de divisions où on cherche à devenir calife à la place du calife. Cependant, elle n’a pas été l’initiatrice, le déclencheur de ce rassemblement.

En réalité, il a fallu la combinaison de plusieurs facteurs pour réussir et concrétiser le rassemblement:

  • Appeler au rassemblement au bon moment pour avoir un soutien à la fois en interne et en externe;
  • Personnaliser ce rassemblement pour délimiter son « périmètre » (en ce sens, le choix de Bové et d’Hulot était judicieux);
  • Avoir un relais dans les médias (Dany Cohn-Bendit a très bien joué ce rôle);
  • Susciter l’intérêt chez les associatifs sans les faire fuir, en « avançant en marchant » comme le disait François de Rugy aux journées d’été;
  • Avoir la capacité d’organiser le rassemblement, de discuter en acceptant les différences de point de vue.

Pour ma part, je me souviens de ce qu’il s’est passé ces derniers mois. On peut encore trouver (ici) l’appel au rassemblement initié par des militants verts en avril 2008 et (ici et ) ce qu’il s’est passé à Toulouse. Je suis persuadé que c’est cet appel et le travail qui a été effectué par la suite par ses initiateurs (les contacts avec les associatifs, l’organisation du débat « off » du jeudi à Toulouse, …) qui a enclenché le processus. Bien évidemment, sans le vote du CNIR et sans la volonté de Cécile Duflot d’aller dans ce sens, ça n’aurait pas été possible: le mérite est partagé.

En politique, il ne suffit pas d’avoir raison avant les autres (Les Verts sont bien placés pour le savoir!), il faut avoir la bonne « intuition » au bon moment et avoir les capacités de mettre en oeuvre ses idées. Pour moi, Guillaume Fillon, Bernard Jomier et Dan Lert ont su avoir l’opportunisme dont parlait Dany Cohn-Bendit aux journées d’été (au bon sens du terme: « comme en foot ») en lançant leur appel au rassemblement des écologistes au bon moment et en recueillant un nombre de signatures suffisant pour permettre à cette idée de germer. D’autres auraient tué cette idée dans l’oeuf, par excès de prudence ou en voulant aller trop vite, eux l’ont fait. Je ne vois pas pourquoi je ne leur ferais plus confiance pour la réalisation de ce projet.

Cedric Les Verts , , ,

Une analyse des motions d’orientation pour le congrès de Lille

06/10/2008

La date limite de dépôt des textes pour le congrès de Lille approche. C’est pourquoi je vous propose mon analyse de ce congrès et des motions qui seront déposées samedi (pour lire/relire mon analyse des contributions aux journées d’été, ça se passe par là). Bien sûr, cette analyse ne peut pas être totalement neutre et exhaustive étant donné qu’elle a été écrite par un militant à la fois jeune dans le parti et engagé (j’ai signé Rassembler les écologistes, Changer les Verts!). J’espère que les commentaires de ce billet serviront de lieu de débat sur les motions.

Pour vous faire votre opinion, vous pouvez retrouver tous les textes intégraux sur le site d’AlphaVert.

——————————————————————————————————

Altermondialisme, décroissance et écologie populaire : répondre aux défis (ADEP):

- Quelques signataires:

Francine Bavay, Martine Billard, Yves Contassot, Manuel Domergue, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, ..

Pour ADEP, le rassemblement doit rappeler la volonté de « bâtir une Europe des citoyens, sociale, écologique ». ADEP reconnaît que ce rassemblement est l’occasion d’une « refondation de notre mouvement » mais refuse une éventuelle « dérive centriste » provoquée par le rassemblement. On l’a compris, ADEP penche plus du côté Bové que du côté Hulot du rassemblement.

- les axes majeurs d’orientation

Cette motion est clairement « à la gauche » des Verts: par exemple, il s’agit du seul texte faisant des références multiples à l’ « altermondialisme ». On trouve également des références à l’anti-libéralisme, la décroissance et à l’écologie populaire. La majorité du texte consiste à affirmer la nécessité pour Les Verts de porter ces idées.

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions ?

Le texte insiste surtout sur les aspects programmatiques (altermondialisme, anti-libéralisme, décroissance, …) mais il n’est presque pas question de propositions sur les réformes internes ou la transformation du parti, hormis la mise en place d’ « Assises de l’écologie et de la transformation sociale ».

- la stratégie électorale, : régionales, législatives, présidentielles

ADEP propose la « convocation d’un CNIR élargi » pour décider de la stratégie pour les régionales de 2010 et la séquence électorale de 2012 (présidentielle et législatives) ainsi qu’une AG extraordinaire pour la présidentielle.

- la question du secrétariat national

Je pense que cette motion se positionne classiquement dans le congrès et revendique le poste de secrétaire national.

——————————————————————————————————

Face à l’urgence, UNIR les écologistes:

http://unirlesecolos.over-blog.com/

- Quelques signataires:

Denis Baupin, Pascal Canfin, Yves Cochet, Mireille Ferri, Maria Portugal, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, …

Le rassemblement doit s’appuyer sur le programme du Parti Vert Européen et sur des collectifs locaux.

- les axes majeurs d’orientation

On retrouve dans le texte l’influence d’une partie des anciens d’Urgence écolo avec l’appel à une décroissance solidaire et démocratique.
L’autre point clef de ce texte est le dépassement des Verts, voire leur dissolution dans une nouvelle organisation.

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions ?

Un des objectifs d’UNIR est de créer une nouvelle force écologiste dépassant Les Verts et de modifier en profondeur les modes de fonctionnements des Verts.
Les propositions d’UNIR comprennent notamment la « valorisation des multiples talents » (élus, …), la constitution de « 3 pôles de compétences : Environnement, Social et économique, Droits et libertés » ainsi que la mise en place d’une convention pour l’écologie pour préparer le « congrès de l’union des écologistes ».

- la stratégie électorale : régionales, législatives, présidentielles

UNIR défend des listes autonomes de rassemblement des écologistes pour les élections régionales.
Pour ce qui est des élections législatives et présidentielle, UNIR souhaite « préparer les conditions d’une candidature de l’écologie politique aux présidentielles » et le « changement de majorité politique en France en 2012″.

- la question du secrétariat national

La motion arrivée en tête doit choisir le secrétaire national. Nous savons depuis hier que c’est Denis Baupin qui conduira la liste que cette motion propose pour le CE.

——————————————————————————————————

Ouverture, Audace, Imagination! (OAI):

http://ouvertureaudaceimagine.typepad.fr/mon_weblog/

- Quelques signataires:

François de Rugy, Alain Lipietz, Dominique Voynet, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, …

Ce texte ne dit pas grand chose de plus sur le rassemblement des écologistes aux élections européennes que ce qui a été voté à l’unanimité au CNIR.

- les axes majeurs d’orientation

Dans la droite lignée du discours de Dominique Voynet à Toulouse, cette motion a pour objectif principal de transformer la gauche par l’écologie. Ce texte est même plutôt modeste sur cet objectif, malgré la présence du mot « Audace » dans son titre: « écologiser vraiment la gauche, partout où cela est possible, chaque fois que possible ».

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions?

Comme la plupart des textes, OAI dit vouloir rebondir sur la dynamique des européennes pour élargir et renforcer le parti de l’écologie politique.OAI souhaite créer des « parlements régionaux de l’écologie » après une « convention pour l’écologie politique ». Il est également proposé de « revivifier et d’élargir la Fondation René Dumont » et de poursuivre les réformes internes.

- la stratégie électorale, : régionales, législatives, présidentielles

Pour ce qui est des élections régionales et cantonales, les choix seront faits dans chaque région.
Ce qui sera privilégié après les européennes par OAI, c’est un retour aux négociations avec le PS: « les Verts prendront l’initiative de débats publics avec leurs partenaires, dès après les élections européennes ».

- la question du secrétariat national

OAI est un courant de taille conséquente et il revendique le secrétariat national.

——————————————————————————————————

Rassembler les écologistes, changer les verts (Rassembler):

http://www.rassemblerlesecologistes.eu/

- Quelques signataires:

Guillaume Fillon, Bernard Jomier, Dan Lert, Djamila Sonzogni, Toufik Zarrougui, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, …

Rassembler réaffirme le socle commun du rassemblement: anti-libéralisme et anti-productivisme. Le rassemblement des écologistes doit se faire sur cette base et toute personne se reconnaissant dans ce socle commun doit pouvoir y participer. Le programme des listes de rassemblement sera préparé par des groupes locaux d’union des écologistes. Les listes et le programme seront validés par des « assises nationales des écologistes au premier trimestre 2009″.

- les axes majeurs d’orientation

Ce texte a été rédigé par les initiateurs de l’appel au rassemblement des écologistes. On retrouve donc dans les signataires de la motion la plupart des plus fervents partisans de cette nécessité du rassemblement pour les européennes mais aussi pour la suite. Il faut utiliser les élections européennes pour faire la preuve « par l’exemple » de la nécessité de ce rassemblement et de la nécessité pour Les Verts de se réformer pour s’y préparer.
Rassembler exprime aussi une volonté de parler aux gens de leur vie de tous les jours, de communiquer sur le lien entre ces préoccupations quotidiennes et l’écologie.

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions?

Le processus de rassemblement enclenchera un processus de changement des Verts afin de créer d’une force écologiste capable de peser dans les futures élections nationales. Cette force sera créée par une « assemblée générale constituante ».
Les signataires de Rassembler souhaitent instituer une « fête du Tournesol qui deviendra annuelle et réunira l’ensemble des acteurs de l’écologie lors d’un grand moment festif et solidaire. » (une motion ponctuelle sera déposée à ce sujet). Rassembler propose aussi de renforcer la place des sympathisants, de mettre en place un cycle de formation et d’une fondation afin de « se tourner vers l’extérieur ». L’accent doit être mis sur la pédagogie et la communication, à la fois sur le terrain militant et sur internet en utilisant une « structure-réseau, souple et concentrique ».

- la stratégie électorale, : régionales, législatives, présidentielles

Rassembler souhaite capitaliser sur les listes de rassemblement aux européennes et l’assemblée générale constituante pour entretenir la dynamique de rassemblement aux élections régionales.
Pour les élections présidentielles et législatives, ne pas « répéter les erreurs de 2007″ et favoriser la création d’un groupe de députés écologistes conséquent à l’Assemblée Nationale.

- la question du secrétariat national

Pour éviter de mettre en péril le rassemblement des écologistes en cours, Rassembler ne fait pas du poste de secrétaire national l’enjeu principal du congrès.

——————————————————————————————————

Rassembler l’écologie: l’espoir en actes

http://espoirenactes.org/

- Quelques signataires:

Cécile Duflot, Jérôme Gleizes, Jean-Vincent Placé, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, …

Au moment de l’appel, certains des signataires de cette motion étaient sceptiques, prudents voire opposés au rassemblement. La position du courant sur le rassemblement était assez floue jusqu’aux journées d’été à Toulouse. La motion affirme une volonté de capitaliser sur le rassemblement aux européennes pour peser à d’autres élections, pour renforcer l’autonomie de l’écologie.

- les axes majeurs d’orientation

EEA est le courant de Cécile Duflot et il veut la voir reconduite dans sa fonction de secrétaire nationale. Le bilan de la secrétaire nationale est assumé par ce texte.
Ce courant est plutôt issu de la gauche des verts et il revendique l’autonomie par rapport au PS. Cependant, si on observe ce qu’il s’est passé depuis que Cécile Duflot est secrétaire nationale, la situation est plus contrastée (voir les législatives et/ou les municipales (cantonales?))

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions?

EEA veut continuer les réformes internes commencées par le CE précédent.
En outre, le texte évoque même une « confédération ou un parlement de l’écologie » à mettre en place après juin 2009 pour aboutir à un projet commun de long terme.
La motion propose la création d’une fondation, d’un comité scientifique et de « redynamiser les groupes locaux, les instances régionales et les commissions thématiques ».

- la stratégie électorale, : régionales, législatives, présidentielles

EEA est pour des « Listes écologistes aux élections régionales » et autonomie contractuelle pour 2012.

- la question du secrétariat national

EEA est la motion de Cécile Duflot et souhaite la voir reconduite au poste de secrétaire nationale.

——————————————————————————————————

Urgence écolo! Urgence Sociale! (UEUS):

http://www.urgence-ecolo-sociale.org/

- Quelques signataires:

Jean-Marc Brûlé, Thierry Pradier, …

- le rassemblement des écologistes aux européennes : contenu, périmètre, ..

Il est peu question des européennes dans ce texte, le rassemblement est considéré comme acquis pour ces élections.

- les axes majeurs d’orientation

UEUS est issu en grande partie de l’ancien courant Urgence écolo. Le texte affirme dès le départ sa volonté de mettre « l’urgence écologique au coeur des Verts ». Comme chez UNIR, on trouve l’expression « décroissance solidaire et démocratique ». La revendication d’une « écologie populaire » révèle également une présence importante de membres du courant « écologie populaire ».
UEUS s’oppose à la fois à la droite et à la gauche « traditionnelle » tout en refusant « un retour au ni-ni ».

- l’avenir des verts après les européennes : quelles transformations ? quelles propositions ?

UEUS propose de « refonder l’écologie politique » après les élections européennes en s’appuyant sur les résultats de ces élections.
La constitution d’un « think tank » est également souhaitée ainsi qu’un secrétariat national « structuré et efficace » et la « valorisation du travail des commissions et du CNIR ».

- la stratégie électorale, : régionales, législatives, présidentielles

UEUS insiste particulièrement sur l’autonomie et d’indépendance: « des listes autonomes aux régionales, création d’une dynamique écologiste du rassemblement à la présidentielle ».

- la question du secrétariat national

Le texte est assez critique sur le bilan de la direction sortante.

——————————————————————————————————

L’utopie chez les Verts (Utopia):

http://www.utopia-terre.fr/dans-les-partis-politiques/chez-les-verts

Principal signataire: Pierre Lucot

Cette motion est portée par le courant Utopia, courant présent à la fois au Parti Socialiste et chez Les Verts et qui cherche à porter au sein de ces 2 partis un projet assez radical. Ce projet est décliné dans le texte déposé mais il est déjà porté par d’autres chez Les Verts depuis bien longtemps!
Ce qui est surtout frappant c’est qu’Utopia semble ignorer totalement les enjeux de ce congrès: le rassemblement des écologistes est presque ignoré, les réformes internes sont négligées et la question autonomie/accords à gauche est éludée!

——————————————————————————————————

CONCLUSION:

La dispersion ou l’éclatement de certains courants donne des choses amusantes: on retrouve certaines expressions ou formulations dans 2 textes différents:

  • « décroissance solidaire et démocratique » chez UEUS et UNIR
  • « L’importance d’une force politique se mesure aussi à son degré d’indépendance  » chez UEUS et ADEP (on retrouve exactement la même formulation dans les 2 textes!!!).

On se rend compte à la lecture des textes que certaines propositions font l’unanimité (création d’une fondation ou d’un think tank) ou presque: le dépassement des Verts dans la foulée du rassemblement. Cependant, il y a de grosses différences dans le périmètre du rassemblement et ses limites ainsi que dans ses suites ou encore sur la question du SN.

A titre strictement personnel, il y a 3 motions qui défendent des idées relativement proches dans lesquelles je me retrouve: UEUS, UNIR et Rassembler. Je n’ai pas signé UNIR car je trouve que la façon offensive d’aborder ce congrès envers la secrétaire nationale est contre-productive à l’heure du rassemblement (et je l’ai déjà dit). J’ai choisi de signer Rassembler plutôt qu’UEUS car pour moi la priorité absolue de ce congrès est de réussir le rassemblement des écologistes, aux élections européennes mais surtout après ces élections! Pour concrétiser ce rassemblement dans la durée, je pense qu’il faut que les initiateurs de l’appel qui a permis ce rassemblement soient présents au coeur de la direction pour peser sur les décisions qui seront prises. Bien que je n’ignore pas que d’autres appelaient au rassemblement des écologistes avant cet appel, il faut reconnaître que ceux qui ont eu à la fois le bon timing et les bonnes méthodes pour que ce rassemblement prenne sont ceux qui sont aujourd’hui les signataires de « Rassembler les écologistes, Changer les Verts! ».

Cedric Les Verts , , , , ,

La position de Rassembler les écologistes, Changer les Verts sur la candidature d’Eva Joly

05/10/2008

Ci-dessous la position des signataires de Rassembler les écologistes, Changer les Verts sur l’annonce de la candidature d’Eva Joly. Je me retrouve totalement dans ce texte car je pense que lorsque quelqu’un comme Eva Joly accepte de travailler avec nous, nous ne devons pas faire la fine bouche! Faut-il envoyer des candidats inconnus et/ou inexpérimentés comme têtes de listes aux élections européennes sous prétexte de ne pas accepter un soi-disant « star system »? Eva Joly a certes été médiatisée mais la réduire à un statut de star est ridicule! Elle fait une très bonne candidate à ces élections, elle a de nombreux talents et compétences. Eva Joly n’est ni Zidane ni la dernière miss France! De plus, cette candidature sera un très beau symbole de la résistance des élus écologistes aux pressions des lobbys!

Le fait qu’elle préfère être candidate sur les listes de rassemblement de l’écologie plutôt que sur des listes MoDem est une preuve supplémentaire de l’intérêt, de l’engouement et de l’espoir que suscite ce rassemblement des écologistes! Réjouissons-nous en!

Le nouveau site de la motion est en ligne, toujours à la même adresse: http://www.rassemblerlesecologistes.eu/

———————————————————————————————-

Rassembler les écologistes, Changer les Verts se félicite de l’annonce de la candidature d’Eva Joly aux cotés de Dany Cohn-Bendit pour les élections européennes.

La candidature d’Eva Joly montre que le rassemblement des écologistes créée une dynamique politique forte au-delà de nos frontières habituelles.

Nous sommes loin de la peopolisation de la vie politique organisée par d’autres ; Eva Joly incarne des positions politiques importantes sur les questions de lutte contre la corruption et de transparence financière, sur lesquelles les Verts ont toujours été en pointe.

Elle apporte l’expérience concrète d’une magistrate qui a su résister avec courage aux pressions. Elle saura porter au niveau européen les instruments de lutte nécessaires contre la corruption, pour la régulation européenne des circuits financiers et la suppression des paradis fiscaux.

Rassembler les écologistes, Changer les Verts souhaite qu’Eva Joly soit investie par le comité du rassemblement des écologistes et s’engagera en ce sens.

Nous souhaitons également que dans chaque eurorégion des candidats aussi emblématiques des combats écologiques soient désignés.

Cedric Ecologie, Europe, Les Verts ,

Formation sur l’énergie chez les Verts 14ème avec Yves Cochet

04/10/2008

Je vous ai déjà parlé des formations militantes organisées par les Verts du 14ème. J’ai pu suivre avant hier soir la formation donnée par Yves Cochet sur l’énergie. La formation était tout à fait intéressante même si je n’étais pas d’accord avec tout ce qui s’est dit (par exemple, je ne pense pas que la récession actuelle soit le signe d’une entrée dans une « société de décroissance » et qu’une fois l’orage passé, tout recommencera comme avant). En tous cas, la fin des énergies fossiles approche et, selon Yves Cochet, les énergies renouvellables ne suffiront pas à assouvir l’appétit glouton en énergie des pays développés et en développement. C’est le modèle qu’il faut changer, revenir à une société raisonnable et sobre (mais attention, sobriété ne doit pas vouloir dire austérité!). J’ai tout de même été marqué par l’exposé et par l’urgence et la portée de l’enjeu énergétique.

Je souhaite également revenir sur le principe des formations organisées PAR les militants POUR les militants. Je pense qu’il faudrait développer ces initiatives et que ce qui est fait dans le 14ème est à la portée de tout groupe local ou de « groupes de groupes locaux ». Chacun a des connaissances à partager, des questionnements, des débats à initier et c’est la participation de tous qui permet de se former rapidement sur des sujets variés et éventuellement d’aller plus loin ensuite, par exemple via des lectures.

Cedric Les Verts , , , ,

Campagne des européennes: où en sommes-nous?

30/09/2008

Chez les Verts, la campagne interne bat son plein (et on est pour l’instant bien loin de l’image qu’on peut avoir des Verts si on se base uniquement sur ce que racontent les médias) mais il ne faut oublier les élections de l’année prochaine, selon moi très importantes pour l’avenir des Verts car elles peuvent enclencher une nouvelle dynamique, à la fois en terme de score et en terme de place de l’écologie politique dans le paysage politique en France.

Je me pose pas mal de questions sur l’organisation de la campagne qui semble un peu mise de côté ces derniers temps (même si je ne doute pas que le comité d’organisation (je ne sais plus son nom exact) y travaille). L’idée des Comités locaux est très réjouissante mais ces comités demanderont du temps et de l’énergie. Comment vont-ils se mettre en place? Est-ce que quelque chose a été décidé sur leur organisation? Quel sera le nom des listes?

Je pense qu’en plus de la campagne de terrain qui s’appuiera sur ces comités composés de militants verts surmotivés et sur d’autres militants issus des milieux associatifs (qui ont aussi une culture assez forte du militantisme de terrain), il faut essayer de faire une campagne innovante sur le web. Il faudrait vite mettre en place une équipe « communication web » qui créerait un modèle pour le site de campagne qui pourrait être décliné pour tous les comités locaux. Il faudra aussi savoir utiliser les réseaux sociaux comme twitter ou facebook. En quelques sortes, il faut moderniser et professionnaliser la communication de la campagne (2 gros mots en une phrase, c’est de la provocation!!!). A titre d’exemple, je trouve que le site de campagne pour le congrès de Reims de Martine Aubry est efficace et bien fait: http://www.changeragauche.net/ (et ceux des autres candidats sont du même acabit): possibilité de créer un blog de soutien, etc…

Il faut à mon avis commencer dès aujourd’hui par une veille active: regarder ce qui est fait par l’équipe d’Obama , par les motions au PS (revoir aussi ce qui a été fait avec Désirs d’avenir), les comités du non, le MoDem et les autres! Il faudra ensuite voir ce qui est positif (mais aussi ce qui est négatif) dans ces initiatives et ce dont on peut s’inspirer. Il ne s’agit pas de reproduire à l’identique mais plutôt de reprendre l’avance que les Verts pouvaient avoir il y a quelques années au niveau des nouvelles technologies. Nous ne manquons pas de talents, sachons les mettre à profit!

Cedric Les Verts , , , ,


Warning: fsockopen() [function.fsockopen]: unable to connect to twitter.com:80 in /mnt/154/sda/0/9/lepanoptique/wp-includes/class-snoopy.php on line 1142